Procès-verbal de l’Assemblée générale annuelle (AGA) de l’Association du Lac McGregor

Le samedi 8 juin 2019

(English follows)

Présents :
Gary Anka, Peter Barton, Mary Carman, Sue Featherstone, Jennifer Garland, Bob Kerr, Marie-Josée Lafleur, Robert Lafleur, Elizabeth Logue, Hélène Valin

Absents :
Deborah Morrisson, Deena Ryan

Invités:
M. le Maire Jacques Laurin
Conseiller du district 3: Claude Bergeron
Conseillière du district 5: Joëlle Gauthier

L’assemblée commence à 10h10 et est présidée par Peter Barton.

1. Approbation de l’Ordre du jour
Proposé par Gary Anka, appuyé par Bruce Hillary que l‘ordre du jour soit approuvé. Approuvé

2. Mot de bienvenue et introduction
Peter Barton (Président) a ouvert la réunion en remerciant tous les participants et a souligné le fort taux de participation (65 membres), le plus important des dernières années. Il souhaite la bienvenue aux conseillers Claude Bergeron et Joëlle Gauthier et mentionne que le maire Jacques Laurin se joindra à la réunion un peu plus tard. Il a fourni les faits saillants suivants du travail de l’Association au cours de la dernière année.
Réunions avec le maire et les conseillers sur les préoccupations des résidents (y compris les développements immobiliers sur le lac); des tests de la qualité de l’eau, indiquant que les résultats de 2018 ont été publiés sur le site Web et sur Facebook, et que l’échantillonnage a déjà commencé pour 2019; et le lancement d’une grande campagne de sensibilisation sur les espèces de plantes envahissantes le myriophylle à épi, en collaboration avec la Fédération des lacs de Val-des-Monts (FDLVDM) et cinq autres associations de lacs, dirigée par Dorothy Laflamme du lac Grand. Comme le lac McGregor se trouve en bas du bassin versant et que plusieurs lacs sont déjà aux prises avec des infestations majeures, le problème est devenu crucial pour le lac McGregor. Il a ajouté que Sue Featherstone, membre du conseil d’administration, ferait une présentation sur le myriophylle à épi et rappelle aux membres de se procurer une trousse d’information.

3. Approbation du procès-verbal de l’AGA de 2018
Proposé par Bob Lafleur et appuyé par Lise Rochon que le procès-verbal soit approuvé. Approuvé

4. Rapport du Président et suivis de l’AGA de 2018
Peter Barton mentionne qu’il a déjà couvert ces items dans ses propos d’ouverture. Voir ci-dessus.

5. Rapport financier
– Mary Carman a présenté le rapport au nom de Deborah Morrison, trésorière de l’association. Elle a mentionné le nombre réduit de membres en 2018, mais les coûts d’assurance de l’Association ont été considérablement réduits (de 2 800$ à 160$), remerciant le maire Jacques Laurin d’avoir invité l’Association à se prévaloir de l’assurance collective. Elle a noté que les principales dépenses en 2018 étaient les analyses de l’eau; une nouvelle bouée de bas-fonds ainsi que la rénovation des autres bouées de bas-fonds; et la nouvelle marchandise. La plupart des tailles de t-shirts, etc. ont été vendues l’année dernière et l’Association en a commandé d’autres pour 2019. La marchandise sera prête sous peu (le fournisseur n’a pas été en mesure de fournir les articles à temps pour l’AGA) et sera mise en vente à la régate du 13 juillet, ou en commandant via le site Web. L’Association fera probablement aussi cette année la tournée du lac avec un ponton pour y vendre des articles, ce qui a été très populaire. Les membres ont convenu que le magasin sur ponton était une excellente idée et l’aimeraient encore cette année. Mary a exprimé sa confiance que nous disposions de fonds suffisants pour payer les bouées et les trousses d’information sur le myriophylle à épi.
– Hélène Valin, appuyée par Rosa Emard, propose l’approbation des rapports financiers. Approuvé.

6. Rapport des présidents des comités
– Échantillonnage de l’eau: Peter Barton a signalé que des échantillons d’eau avaient été recueillis en mai 2019 pour tester le phosphore, effectués conjointement avec la FDLVDM. La Fédération préparera un rapport pour tous les lacs qui sera disponible sur le site Web plus tard cet été. Il a également mentionné qu’une première série d’échantillons avait été prélevée pour les tests de qualité de l’eau (e-coli), remerciant les six (6) bénévoles qui s’étaient mobilisés pour recueillir 63 échantillons à divers endroits autour du lac pendant le long week-end de mai (coût de 1 360$). Une autre série d’échantillons sera prélevée plus tard cet été, probablement à la fin du mois de juillet. Il a demandé à toute personne souhaitant se porter bénévole pour recueillir des échantillons d’entrer en contact via lacmcgregorlake@gmail.com. Le rapport sera publié sur le site Web (et via Facebook) une fois qu’il sera prêt, mais il semblerait que les chiffres paraîtront bons même s’ils ont été pris spécifiquement après une période de pluie et d’écoulement dans le lac pour voir quels en seraient les résultats dans ces conditions. La plupart des endroits indiquaient un résultat inférieur à 2 particules pour 100 ml, avec seulement quelques endroits (à la sortie des ruisseaux) où le résultat était plus élevé (6-14 particules pour 100 ml).

Site Web / Facebook: MJ Lafleur a signalé que la communauté Facebook du lac McGregor prenait de l’ampleur et atteignait 313 personnes (contre 202 en juin 2018). C’est un excellent outil de partage d’informations et de renforcement de l’esprit communautaire. Elle a remercié les personnes qui ont communiqué des informations en temps sur les inondations du printemps 2019, car elle a ensuite été en mesure d’envoyer un résumé par courriel aux membres qui ne se trouvaient pas au lac. Les concours de photos ont été très populaires, les membres s’accordant pour dire qu’ils devraient continuer. Elle a indiqué que le nombre de visiteurs sur le nouveau site Web avait régulièrement augmenté, passant à 894 en avril et à 1 194 en mai (pendant les inondations du printemps). Les pages les plus visitées sont : 1) la page d’accueil ; 2) la page “notre lac” (c’est-à-dire l’historique et l’emplacement du lac); 3) actualités et événements; et 4) la section «informations utiles» (qualité de l’eau, navigation de plaisance et régate). Les visiteurs venaient principalement de l’Ontario (52%) et du Québec (45%), les autres venant de toutes les régions du Canada. Elle a également dévoilé le nouveau dépliant sur l’Association (distribué aux membres lors de l’AGA), qui donne un aperçu des priorités de l’Association, des événements à venir de l’Association et des coordonnées. Ceux-ci seront distribués aux résidents lors de la campagne d’adhésion de cet été. En outre, des affiches ont été placées dans des endroits clés du village de Perkins pour annoncer la régate et l’AGA afin de rejoindre davantage de résidents. Les participants étaient satisfaits de l’amélioration des communications de la part de l’Association au cours de la dernière année.

Membres : dirigés conjointement par Jennifer Garland et Mary Carmen, il a été rappelé aux membres que les frais annuels de 40 $ pouvaient désormais être payés par virement électronique, PayPal et espèces / chèques. Il leur avait été demandé de contacter leurs voisins pour les encourager à s’inscrire, s’ils n’étaient pas déjà membres. Le conseil envisage également de faire une campagne d’adhésion au cours de l’été. On a mentionné que Jean-Pierre Sarault, qui a siégé au conseil pendant de nombreuses années, a fait un excellent travail pour augmenter le nombre d’adhésions, notamment en se rendant dans chaque résidence à domicile. Les membres ont été informés de son décès en novembre 2018. Ils approuvent sans réserve la proposition de Bob Lafleur d’envoyer une lettre de gratitude au nom de l’Association à sa veuve Jocelyne. MJ Lafleur a accepté de rédiger la lettre au nom de l’association et Hania Grabowski fournira la nouvelle adresse électronique de Mme Sarault.

– Régate: Peter Barton a confirmé que la régate aurait lieu le samedi 13 juillet de 10h à 14h au Camping du lac McGregor. Il a expliqué que ces dernières années, le camping a demandé à l’Association de fournir un sauveteur et une lettre confirmant qu’il ne serait pas tenu responsable des accidents, etc. Ces confirmations ont été fournies. La régate reste l’un des principaux événements de l’Association, offrant aux familles beaucoup de plaisir et un excellent moyen de rencontrer leurs voisins. Peter a mentionné que nous recherchions des bénévoles et que si quelqu’un a des adolescents qui ont besoin de faire des heures de bénévolat, l’Association peut approuver officiellement ces heures.

7. Nominations et élection des membres du Conseil
– Bob Kerr a confirmé que la plupart des membres du conseil restaient en poste pour 2019, remerciant Miranda Baniulus et Ed Kaye, qui avaient décidé de se retirer du conseil, pour leur soutien ces deux dernières années.
– Peter Barton a mentionné que nous recherchions un nouveau secrétaire, car MJ Lafleur, qui assume ce rôle et qui s’occupe des communications depuis un an, aimerait se concentrer sur la communication. Toute personne intéressée peut entrer en contact après la réunion.
– La confirmation des membres du conseil de 2019 a été proposée par Paul White et appuyée par Hania Grabowski. Approuvé

8. Paroles du maire et des conseillers de VDM
Peter Barton s’est excusé pour avoir négligé d’inviter le président du FDLVDM à cette assemblée générale.

Claude Bergeron (conseiller du district 3):
– M. Bergeron a rencontré Deborah Morrison, membre du conseil, le 8 juin, pour discuter des préoccupations de l’Association.
Développement immobilier sur le lac : il a indiqué que la direction de l’urbanisme et de l’environnement de VDM suivait de près tous les développements: certains promoteurs présentaient de bons plans, d’autres moins. Si les résidents ont des plaintes, ils doivent communiquer avec leur conseiller ou appeler le bureau de l’urbanisme et de l’environnement de Val-des-Monts. Un membre s’inquiète du fait que la municipalité ne donne pas suite aux plaintes. M. Bergeron a déclaré le faire et a mentionné que la municipalité dépense entre 15 000$ et 25 000$ par mois en frais juridiques afin de veiller à ce que les règlements soient respectés. La municipalité tente de les résoudre sans recourir aux tribunaux lorsque cela est possible. Il a mentionné sa pratique consistant à enregistrer chaque appel reçu et à donner suite aux plaintes dont il avait eu connaissance.
Quais sur le lac : Il rappelle aux membres que le règlement exige que les résidents aient au moins 45 mètres de façade pour pouvoir avoir un quai. Il a mentionné que, suite à une plainte concernant le lac Bataille concernant une série de quais illégaux, ceux-ci avaient été enlevés par les propriétaires. Un membre demande si des quais (avec moins de 45 mètres de façade) pouvaient être approuvés si la construction a été faite avant la date des règlements. M. Bergeron a déclaré qu’il n’en était pas certain et a suggéré que cela soit vérifié avec le directeur de l’urbanisme et de l’environnement.
Application des règlements : Les membres ont demandé combien de bateaux la municipalité possédait pour patrouiller le lac en vue de faire appliquer les règlements (par exemple, «interdiction de couper à moins de 15 mètres de la limite des hautes eaux», remises à bateaux, etc.). M. Bergeron a expliqué que la municipalité ne dispose que de deux bateaux dédiés aux pompiers pour la sécurité. De plus, la réglementation sur le lac étant de compétence fédérale, c’est donc la MRC des Collines qui doit assurer la surveillance. Il a déclaré qu’après 8 ans de plaidoyer pour une présence policière accrue sur les lacs pendant les week-ends, la municipalité avait finalement conclu un accord avec le syndicat des forces policières et qu’il y aurait désormais au moins trois ou quatre patrouilles de fin de semaine cet été. La décision d’embaucher une entreprise de sécurité privée pour effectuer des patrouilles n’a pas été prise. Il s’engage à continuer à essayer d’obtenir de meilleurs services pour les patrouilles policières sur le lac.
– Un membre s’inquiète de la nécessité de disposer de meilleures informations à la rampe de mise à l’eau sur la sécurité de la navigation de plaisance et d’une carte du lac, notamment en expliquant aux visiteurs qu’il n’y a pas de terres publiques sur le lac. Les visiteurs campent, laissent des ordures ou allument des feux à ciel ouvert sur des terres privées sans autorisation. M. Bergeron a expliqué qu’une brochure avait été distribuée l’an dernier à la rampe de mise à l’eau. MJ Lafleur confirme que le dépliant de la municipalité est aussi disponible via le site Web de l’Association.
– Un membre a déclaré que, maintenant qu’une embarcation peut être louée à la rampe de mise à l’eau, la municipalité doit fournir un bateau pour la sécurité des eaux, ainsi que des instructeurs certifiés (niveau 1-2 pour la pagaie, la natation) pour les visiteurs qui louent des embarcations. Elle a dû ramener des visiteurs plusieurs fois à la rampe de mise à l’eau. Lorsqu’elle a soulevé la question à la rampe de mise à l’eau, on lui a demandé d’appeler les pompiers. M. Bergeron s’est engagé à examiner cette question.
– Un membre s’inquiète de l’obtention de contraventions en raison de l’absence de l’équipement de sécurité requis (dispositif flottant, sifflet, permis). M. Bergeron a rappelé aux membres qu’il est de la responsabilité des résidents d’être correctement équipés et de s’assurer que les visiteurs le sont aussi. Peter Barton rappelle aux membres que les permis ne sont requis que pour les bateaux à moteur et non pour les bateaux non motorisés ; des gilets / sifflets sont requis pour tous les embarcations.
– Un membre a demandé si nous avions le droit de placer des bouées devant les quais afin d’éviter que les bateaux ne s’approchent trop du rivage pour protéger les nageurs. M. Bergeron a déclaré que cela relevait de la compétence fédérale et a recommandé que, si une demande était sollicitée, le plus grand succès serait obtenu de la part de l’Association plutôt que d’un seul propriétaire et prendrait du temps.
– Un membre demande pourquoi la municipalité interdit les motomarines et les bateaux de type « wakeboat » à la rampe de mise à l’eau lorsque cela est autorisé par la réglementation fédérale. M. Bergeron a répondu que la majorité des membres de l’Association s’opposaient à ces types d’embarcations sur le lac. Un autre membre a ajouté que, depuis l’entrée en vigueur du règlement sur les rampes de mise à l’eau, le nombre de non-résidents apportant ce type d’embarcation sur le lac a été considérablement réduit. Plusieurs membres ont toutefois craint que le fait d’interdire l’accès de ces bateaux à la rampe ferait en sorte que les propriétaires chercheraient plutôt à y accéder via des rampes privées. Cela a soulevé la question de la nécessité d’une station de lavage pour bateaux à la rampe de mise à l’eau et de la difficulté de la faire respecter s’il y a de nombreux bateaux utilisant des rampes privées. M. Bergeron a ajouté que la municipalité ne peut pas contrôler les rampes d’accès privées.

Joëlle Gauthier (conseillère du district 5):
– En tant que nouvelle conseillère, elle a exprimé le souhait de mieux connaître les préoccupations des résidents du lac. – Elle a rencontré à cet effet deux membres du conseil, Deborah Morrison et Deena Ryan. Elle a ajouté qu’elle ne parlait pas anglais mais s’engageait à répondre à quiconque la contactait et qu’elle s’assurerait que les réponses sont renvoyées selon la préférence du résident (anglais ou français).

Le maire Jacques Laurin
Abris à auto : le maire informe les membres que les personnes qui ont encore leur abri à auto d’hiver (autorisé du 15 octobre au 15 avril) sont sujets à une amende de 500 $. La municipalité a repoussé l’échéance jusqu’au 1er mai (et a toléré jusqu’au 12 mai), mais elle s’attaque maintenant au nombre élevé de plaintes reçues. Si un résident veut construire un garage temporaire d’été, il doit obtenir un permis (165 $) chaque été (il doit d’abord retirer l’abri d’hiver avant d’en installer un autre) et s’assurer que le garage n’est pas visible. Il a rappelé à tous que les habitants sont ici pour profiter de la vue sur la nature et non des garages. Il a également déclaré qu’il était inacceptable que le personnel municipal cherchant à appliquer ce règlement reçoive des menaces ; la police examinait maintenant la situation.
– Compte tenu des contraintes de temps, Peter Barton a déclaré que le maire serait disponible pour répondre à des questions supplémentaires en privé après la réunion.

9. Résumé de la réunion de l’Association avec les conseillers de la Municipalité de VDM
Peter Barton a mentionné qu’un rapport sur la réunion entre les membres du conseil d’administration, les conseillers de VDM et le maire sera ajouté au site Web et à Facebook dans les prochaines semaines.

10. Affaires nouvelles
Veille des huards : Hania Grabowski a repris le rôle de coordinateur de la surveillance des huards, précédemment confié à David Younger. Elle a mentionné que nous avions déjà plusieurs bénévoles pour la première surveillance des huards (prévue pour le 15 juin) et a demandé à ceux qui participeront (y compris aux anciens volontaires) de la voir après la réunion, car elle leur expliquera quoi faire. La deuxième surveillance des huards aura lieu le 17 août.
Feux d’artifice : un membre s’inquiète de la façon dont les feux d’artifice fréquents en été, en particulier dans les zones proches des sites de nidification pour les huards, causent une grande détresse aux huards. Les membres partagent les préoccupations selon lesquelles cela pourrait conduire les huards à abandonner définitivement leurs sites de nidification. Quelqu’un a demandé si nous pouvions interdire les feux d’artifice ; Peter Barton a mentionné que l’Association n’a pas le pouvoir de les interdire. Un membre a demandé que la vidéo qu’elle avait prise l’année dernière soit partagée sur le site Web et sur Facebook pour sensibiliser les résidents à ce sujet. Elle enverra la vidéo à MJ Lafleur qui l’affichera sur Facebook.
Bouées de bas-fonds: un membre a remercié les bénévoles Mary Carman et Bill Leslie pour leur excellent travail dans la mise en place des bouées de bas-fonds.

11. Présentation sur le myriophylle à épi
– Sue Featherstone a fait une présentation sur la plante envahissante le myriophylle à épi. Elle a commencé par mentionner qu’elle et Deena Ryan avaient assisté à une réunion avec la FDLVDM et cinq autres associations de lacs le 18 mai 2019 dans le but de collaborer à une campagne de sensibilisation.
– Elle a précisé que, pour 2019, l’accent est mis sur la sensibilisation grâce à la fourniture de trousses d’information aux résidents. Ceux-ci ont été distribués à l’AGA. Ils contiennent une lettre d’accompagnement (avec des sites Web pour plus d’informations), une carte (datant de 2012 pour McGregor et 2015 pour la Baie Mud) indiquant les zones d’infestation par le myriophylle à épi, une affiche d’informations et un aimant décoratif pour le frigo afin d’informer les résidents et les visiteurs de ce qui doit être fait. Elle a ajouté que les cartes des lacs seraient mises à jour en 2019 par la FDLVDM en juillet et en août, lorsque ces mauvaises herbes auront suffisamment poussées pour pouvoir être repérées. Des bouées vertes seront également placées dans les principales zones d’infestation pour avertir les plaisanciers et les nageurs.
– Sue a expliqué à quel point le myriophylle à épi était dangereux pour la santé et l’écologie à long terme du lac, cette herbe remplaçant d’autres mauvaises herbes indigènes, retirant l’oxygène du lac, créant un tapis et tuant des poissons.
Les bateaux à moteur, les canots et les kayaks peuvent propager cette mauvaise herbe, car tout fragment cassé forme de nouvelles racines et se propage. L’eau qui est introduit dans les bateaux (ex les ballasts) et sur les hélices peut transporter la mauvaise herbe d’un lac à l’autre et vers d’autres zones du lac. Il est essentiel de laver les bateaux, en particulier immédiatement après leur sortie de l’eau. Le maire a ajouté que les remorques de bateau devraient également être lavées.
– Si les herbes flottent, les fragments doivent être collectés, séchés (loin du lac), puis brûlés (si les feux sont permis) ou jetés à la poubelle.
– Elle a déclaré que très peu de méthodes d’élimination sont approuvées par le gouvernement provincial et nécessitent toutes un permis. La Fédération a reçu une subvention pour que le personnel puisse y travailler à l’aide de la méthode DASH (récolte par succion assistée par plongeur). Ils détermineront les zones prioritaires (telles que les zones à fort trafic) et tenteront de retirer le myriophylle à épi. La deuxième méthode (qui nécessite également un permis) qui a eu un certain succès consiste à placer une toile de jute sur le dessus et à l’alourdir (pas avec du sable). Elle a souligné que si quelqu’un voyait cette plante , il devrait contacter la FDLVDM qui lui donnerait des conseils sur les méthodes d’élimination.
– Elle a ajouté que Stéphanie Millot du FDLVDM, qui assistait à une formation ce week-end et ne pouvait pas assister à l’AGA, a proposé de rencontrer les résidents intéressés.
Commentaires des membres:
– Demandé si nous avions encore les résultats d’une étude menée dans les années 1980 sur le myriophylle à épi afin de déterminer son évolution au fil du temps, Mary Carman s’est engagée à vérifier les archives de l’Association.
Un membre mentionne que des bouées vertes (indiquant des zones d’infestation du myriophylle à épi) ont été observées un peu partout sur le lac Grand (une centaine d’entre elles) et ont exprimé leurs préoccupations quant au fait que le lac McGregor se trouve au bas du bassin versant.
– Un membre a exprimé ses préoccupations quant au fait que les gros bateaux (y compris les bateaux de type « wakeboat ») et les motomarines vont très rapidement dans certaines zones du lac, ce qui pourrait propager le myriophylle à épi.
– Tous les résidents devront respecter les bouées car il est de notre responsabilité de limiter la propagation. On demande à MJ Lafleur d’ajouter les cartes sur Facebook et de rappeler de respecter les bouées (MJ Lafleur le fera une fois les bouées vertes en place).
– Nous suggérons à la FDLVDM de contacter les organisateurs de tournois de pêche pour que les participants qui pêchent dans des zones où il y a beaucoup de mauvaises herbes, comprennent bien qu’ils ne doivent pas les rejeter dans le lac et ramasser les fragments.
– La province a expliqué qu’elle résistait à l’investissement de fonds pour éliminer ces mauvaises herbes jusqu’à ce que les projets pilotes soient terminés afin de déterminer les méthodes les plus efficaces.
– On recommande que la Municipalité fournisse du matériel pédagogique à la rampe de mise à l’eau pour les visiteurs et contacte ceux qui détiennent une rampe de mise à l’eau privée.
– Les membres remercient Sue Featherstone pour sa présentation utile et informative.

12. Fin de l’Assemblée
– Peter Barton a remercié tous les membres d’être venus car c’était le meilleur résultat depuis un certain temps. Il a également mentionné que des bénévoles sont sollicités pour faire partie d’un nouveau comité sur le myriophylle à épi.
– Il est proposé par Gurt Kenny et appuyé par Lise Rochon que l’assemblée générale soit levée à 12h13. Approuvé.

La date de la prochaine réunion de l’AGA est à confirmer.

Veuillez cliquer sur ce lien pour le procès-verbal de l’AGA 2018.

***************************

McGregor Lake Association Annual General Meeting (AGM) Minutes

Saturday, June 8, 2019

Board of Directors Present:
Gary Anka, Peter Barton, Mary Carman, Sue Featherstone, Jennifer Garland, Bob Kerr, Marie-Josée Lafleur, Robert Lafleur, Elizabeth Logue, Hélène Valin

Board of Directors Absent:
Deborah Morrison, Deena Ryan

Guest Attendees:
Mayor Jacques Laurin
Counsellor District 3: Claude Bergeron
Counsellor District 5: Joëlle Gauthier

Meeting was called to order at 10:10 am by Peter Barton.

1. Approval of Agenda
Moved by Gary Anka, seconded by Bruce Hillary that the Agenda be approved. Approved.

2. Welcome and Introductions
– Peter Barton (President) opened the meeting by thanking everyone for attending, and noted the high turn out (65 members), the largest in the past several years. He welcomed Councillors Claude Bergeron and Joëlle Gauthier, and mentioned Mayor Jacques Laurin would be joining the meeting a bit later on. He provided the following highlights of the Association’s work over the past year: Meetings with the Mayor and Councillors on resident concerns (incl. property developments on the lake); water quality testing, stating the 2018 results were posted on the website and Facebook, & sampling has already started for 2019; and launching a major awareness raising campaign on the invasive plant species Eurasian Watermilfoil, in collaboration with the Fédération des lacs des Val-des-Monts (FDLVDM) and five other lake associations, spearheaded by Dorothy Laflamme from Grand Lake. As McGregor Lake is at the bottom of the watershed, with several lakes already grappling with major infestations, this has become a critical issue for McGregor Lake. He added that Board member Sue Featherstone would give a presentation on Eurasian Milfoil & reminded members to grab an information kit.

3. Approval of 2018 AGM Minutes
Moved by Bob Lafleur and seconded by Lise Rochon that the minutes be approved. Approved

4. Report from the President and Business Arising from 2018 AGM
Peter Barton stated he had already covered these in his opening remarks. See above.

5. Financial Report
– Mary Carman presented the report on behalf of Deborah Morrison, Treasurer of the Association. She mentioned memberships were lower in 2018, however, the insurance costs for the Association were greatly reduced (from $2,800 to $160), thanking the Mayor Jacques Laurin for his support in obtaining the pooled insurance. She noted that the major expenses in 2018 were water testing; one new shoal marker buoy as well as renovating the other shoal marker buoys; and the new Association swag. Most sizes of t-shirts, etc were sold last year and the Association has re-ordered some for 2019. The merchandise will be ready shortly (the supplier was not able to provide the swag in time for the AGM) and available for sale at the July 13 Regatta, or by ordering via the website. The MLA would also likely do again this year the boat-pontoon pop-up store which was quite popular. Members agreed that the boat-pop-up store was a great idea and would like it again this year. Mary expressed that we are confident we have sufficient funds to pay for the Watermilfoil buoys and information kits.
– Approval of the financial reports was moved by Hélene Valin and seconded by Rosa Emard. Approved.

6. Report from Committee Chairs
Water Sampling: Peter Barton reported that water samples were collected in May 2019 to test for phosphorus, done in conjunction with the FDLVDM. The Federation will prepare a report for all lakes that will be available on the website later this summer. He also mentioned a first set of samples was taken for the e-coli water quality tests, thanking the six (6) volunteers who came out to help collect 63 samples at various locations around the lake during the long weekend in May (cost of $1,360). Another set of samples will be taken later in the summer, likely at the end of July. He asked that anyone who would like to volunteer to collect samples get in touch via lacmcgregorlake@gmail.com. The report will be posted on the website (and via Facebook) once it is ready but the numbers look good even if they were specifically taken after period of rain and run off into the lake, to see what the results would be in those conditions. Most spots indicated a result of under 2 particles per 100 ml, with only a few spots (“where the creeks flow into the lake”) where it was higher (6-14 particles per 100 ml).

Website / Facebook: MJ Lafleur reported that the Facebook McGregor Lake community is growing now reaching 313 (from 202 in June 2018). It’s been a great tool for information sharing and building community spirit. She thanked those who shared timely updates on the 2019 spring flooding, as she was then able to send an email summary to members not at the lake. The photo contests have been quite popular, with members agreeing these should continue. She reported that visitors to the new website have steadily increased, climbing to 894 in April and 1,194 in May (during Spring flood). Top pages visited are: 1) home page; 2) ‘our lake’ page (ie. history on, and location of the lake); 3) news & events; and 4) ‘useful info’ section (water quality, boating and regatta). Visitors were primarily from Ontario (52%) and Quebec (45%) with the remaining coming from all parts of Canada. She also unveiled the new membership flyer (handed out to members at the AGM) which provides an overview of MLA priorities, upcoming MLA events, and contact information. These will be handed out to residents during the membership drive this summer. Also, posters have been put up at key locations in the village of Perkins for the regatta and AGM to reach more residents. Attendees were pleased with the increased communications from the MLA over the past year.

– Membership: Led jointly by Jennifer Garland and Mary Carmen. Members were reminded that the annual $40 fee can now be paid by e-transfer, PayPal and cash/cheque and were asked to reach out to their neighbours to encourage them to join, if they weren’t already members. The Board is also planning to do a membership drive over the summer. There was a mention of the great work that Jean-Pierre Sarault, who was on the Board for many years, did to increase memberships, including going to visit each residence door-to-door. Members were informed that he had passed away in November 2018. Members heartily agreed with Bob Lafleur’s suggestion to send a letter of gratitude from the MLA to his widow Jocelyne. MJ Lafleur agreed to craft the letter on behalf of the Association, and Hania Grabowski will provide the new email address for Mrs Sarault.

Regatta: Peter Barton confirmed the regatta will be held on Saturday July 13 from 10am to 2pm at Camping McGregor Lake. He explained that in recent years Camping McGregor has asked that the Association supply a lifeguard and a letter confirming that they won’t be held responsible for accidents, etc. These confirmations have been provided. The regatta remains a key highlight of the Association, providing great fun for families and a great way to meet your neighbours. Peter mentioned that we are looking for volunteers and if anyone has teens that need to do some volunteer hours, the Association can sign off officially on those hours.

7. Nominations and Election of Officers
– Bob Kerr confirmed that most of the board members are continuing for 2019, thanking Miranda Baniulus and Ed Kaye, who have decided to withdraw from the Board, for their support over the past couple of years.
– Peter Barton mentioned we are looking for a new Secretary, as MJ Lafleur, who has been doing both this role and Communications for the past year, would like to focus on Communications. Anyone interested can get in touch after the meeting.
– Confirmation of the 2019 board members was moved by Paul White, and seconded by Hania Grabowski. Approved.

8. Words from the VDM Mayor and Councillors
Peter Barton apologized that there was an oversight and the President of the FDLVDM was not invited for this AGM.

Claude Bergeron (Councillor for District 3):
– Mr. Bergeron met Board member Deborah Morrison on June 8 to discuss MLA concerns.
Property development on the lake: He mentioned that the VDM Urbanism and Environment Directorate follows closely all developments: some developers present good plans, some less so. If residents have any complaints they should communicate with their Councillor or call VDM Urbanism & Environment. A member expressed concerns that the municipality doesn’t follow-up on complaints. Mr. Bergeron stated they do, and spend between $15-25K per month on legal fees to ensure by-laws are respected. The municipality tries to resolve these without going to court when possible. He mentioned his practice of logging every call he gets and follows-up on complaints that came to his attention.
Docks on the lake: He reminded members that the by-law requires residents to have at least 45 meters of frontage to be allowed to have a dock. He mentioned that, following up on a complaint on Lac Bataille about a series of illegal docks, these were removed by owners. A member asked if having docks (with less than 45 meters of frontage) had been grandfathered to some residents. Mr. Bergeron stated he wasn’t sure and suggested this be checked with the Director of Urbanism & Environment.
By-law enforcement: Members asked how many boats the municipality has to patrol the lake to enforce by-laws (such as ‘no cutting within 15 meters of the high water mark’, boathouses, etc.). Mr. Bergeron explained that the municipality only has two boats, dedicated to the fire brigade for safety. In addition, regulations on the lake fall under federal jurisdiction so it is the MRC des Collines who must enforce. He reported that, after 8 years of advocating for more police presence on lakes during weekends, the municipality has finally reached agreement with the police union and there will now be at least 3-4 weekend patrols this summer. A decision on hiring a private security company to patrol has not been made. He commits to continue to try to get better services for police lake patrols.
– A member raised concerns about needing better information at the boat launch on boating safety and a map of the lake, including explaining to visitors that there is no public land on the lake. Visitors have been camping, leaving garbage or having open fires on private land without permission. Mr. Bergeron explained a pamphlet was handed out last year at the boat launch. MJ Lafleur confirmed the information is posted on the MLA website.
– A member stated that, now that watercraft can be rented at the boat launch, the municipality must provide a boat for water safety at the ramp, as well as certified instructors (level 1-2 paddling, swimming) for visitors who rent watercrafts. She had to tow visitors back to the boat launch many times. When she raised this at the boat launch she was told to call the fire brigade. Mr. Bergeron committed to looking into this.
– A member raised concerns about getting tickets because of missing some required safety equipment (floating device, whistle, permit). Mr. Bergeron reminded members that it is the responsibility of residents to be properly equipped & ensuring visitors are too. Peter Barton reminded members that permits are only required for motorized boats, not non-motorized boats; Vests/whistles are required for all boats.
– A member asked if we were allowed to put buoys in front of docks to ensure boats don’t come too close to shore to protect swimmers. Mr. Bergeron stated that this falls under federal jurisdiction & recommended that if an application is sought it would be more successful coming from the Association than from a single owner, and would take time.
– A member asked why the municipality disallows jet skis and wake boats at the boat ramp when this is permissible under federal regulation. Mr. Bergeron responded that the majority of MLA members are against having those types of watercraft on the lake. Another member added that since the boat ramp regulations came into effect it had significantly reduced the number of non-residents bringing in those types of watercraft on the lake. However, a concern was raised by several members that disallowing these boats access via the boat ramp would mean they seek access via private ramps instead. This raised the issue of needing a boat wash station at the boat ramp, and the difficulty of enforcing this if there are many boats using private ramps. Mr. Bergeron added that the municipality cannot control private ramps.

Joëlle Gauthier (Councillor for District 5):
– As a new councillor, she expressed interest in getting to know the concerns of lake residents better and to that effect she has met with two board members, Deborah Morrison and Deena Ryan. She added that she doesn’t speak English but commits to responding to anyone who gets in touch; she’ll make sure responses are sent back per resident’s preference (English or French).

Mayor Jacques Laurin
– Carports: The Mayor advised members that those who still have their winter carports (allowed from 15 October to 15 April) will be fined $500. The municipality extended the deadline to May 1 (and tolerated to May 12) but are now cracking down given the high number of complaints they have received. If a resident wants to put up a summer temporary garage, they require a permit ($165) each summer (and must take the winter one down first, and put up another one) and ensure that the garage is not visible. He reminded everyone that residents are here to enjoy nature views, not garages. He also stated it was unacceptable that municipal staff seeking to enforce this by-law have been receiving threats; the police were now looking into this.
– Given time constraints Peter Barton stated the Mayor would be available to respond to additional questions privately after the meeting.

9. Summary of MLA Meeting with VDM Councillors
Peter Barton mentioned that a report on the meeting between Board Members and VDM Councillors and Mayor will be added to the website and Facebook in the coming weeks.

10. New Business
Loon Watch: The role of coordinator of the Loon Watch, previously done by David Younger, has been taken over by Hania Grabowski. She mentioned we have already several volunteers for the first loon watch (scheduled for June 15) and asked that those who will be participating (including past volunteers) see her after the meeting as she will go over what to do. The second Loon Watch will be August 17.
Fireworks: A member raised concerns about how the frequent fireworks during summer, particularly in areas near nesting sites for loons, is causing great distress for loons. Members shared concerns it would lead to the loons abandoning their nesting sites permanently. Someone asked if we could ban fireworks; Peter Barton mentioned the Association has no authority to ban them. A member asked that the video she took last year be shared on the website and Facebook to help educate residents on this. She will send the video to MJ Lafleur who will post it on Facebook.
Shoal Markers: A member thanked volunteers Mary Carman and Bill Leslie for their great job in putting up the shoal markers.

11. Presentation on Eurasian Watermilfoil
– Sue Featherstone gave a presentation on the invasive plant Eurasian Watermilfoil. She began by mentioning that she and Deena Ryan attended a meeting with FDLVDM and five other lake association on May 18, 2019 to collaborate on an awareness raising campaign, as watermilfoil travels and thus a full watershed approach must be adopted to curb its spread.
– She stated that, for 2019, the focus is on raising awareness through providing info kits to residents. These were handed out at the AGM. They contain a cover letter (with websites for more info), a map (dating back to 2012 for McGregor and 2015 for Mud Bay) indicating areas of Eurasian Watermilfoil infestation, an info poster and clip for the fridge to ensure residents and visitors understand what must be done. She added that the lake maps would be updated in 2019 by the FDLVDM in July and August when the weeds/flowers push up so can be spotted. Green buoys will also be placed in key infestation areas to warn boaters and swimmers.
– Sue explained how dangerous Eurasian Watermilfoil was to the long-term health/ecology of the lake as this weed replaces other native weeds, taking out the oxygen from the lake, creating a mat, and killing fish.
– Motor boats, canoes and kayaks can spread the weed, as any piece that is broken off will form new roots and spread. Water that is going into boats (like ballast) and on propellers, can transport the weed from lake to lake, and to other areas of the lake. It is critical we wash boats, particularly immediately after they are taken out of the water. The Mayor added that boat trailers should also be washed.
– If spotted floating, the pieces should be collected, dried (away from the lake), then burned (if fires are allowed) or disposed of in the garbage.
– She stated very few removal methods are approved by the provincial government and all require a permit. The Fédération has received a grant to get staff to work on this using the DASH method (diver assisted suction harvesting). They will determine priority areas (such as high traffic areas) and attempt to remove the watermilfoil. The second method (which also requires a permit) that has had some success is to put burlap on top & weighing it down (not with sand). She stressed that if someone sees it, they should contact the FDLVDM who will provide advice on removal methods.
– She added that Stéphanie Millot from the FDLVDM, who is attending training this weekend and couldn’t attend the AGM, has offered to meet with interested residents.
Member comments:
– Asked whether we still have the results of a 1980s study that was conducted on Watermilfoil to see how much it has evolved over time. Mary Carman committed to checking Association archives.
– Stated Green buoys (indicating areas of Eurasian Watermilfoil infestation) have been observed everywhere on Grand Lake (100s of them) & expressed concerns that McGregor Lake is below in the watershed.
– Expressed concerns that large boats (including wake boats) and jet skis are traveling very fast in some areas of the lake will likely spread the weed.
– Stated all residents will need to respect the buoys as it is all our responsibility to limit the spread. Asked MJ Lafleur to add the maps on Facebook and reminder to respect buoys (MJ Lafleur will do so once the green buoys are in place).
– Suggested FDLVDM reach out to organizers of fishing tournaments to ensure participants, who tend to fish in areas where there are lots of weeds, understand not to throw the weeds back into the lake and to pick up broken off pieces.
– Explained province has been resistant to investing funding to remove these weeds until pilot projects are concluded to see which methods are more successful.
– Recommended municipality provide education materials at the boat launch for visitors & reach out to those with private boat launches.
– Members thanked Sue Featherstone for the useful and informative presentation.

12. Adjournment
– Peter Barton thanked everybody for coming as it was the best turn out in quite some time. He also mentioned that volunteers are sought to be on a new committee on Eurasian Watermilfoil.
– Moved by Gurt Kenny and seconded by Lise Rochon that the AGM be adjourned at 12:13pm. Approved.

Next meeting date of the AGM to be confirmed.

Click on this lien for the Minutes of the 2018 AGM.