DÉCLARATION DE L'ASSOCIATION DU LAC MCGREGOR LAKE ASSOCIATION

L'Association, au nom de nos membres, est heureuse d'avoir l'occasion de contribuer à cette consultation publique sur le Plan directeur pour l'eau (PDE) du bassin versant de la rivière Blanche Ouest;

L'Association soutient la rigueur scientifique et les travaux menés pour appuyer le rapport d'étude de caractérisation et les annexes, ainsi que le travail supplémentaire réalisé par des acteurs comme la Fédération des lacs du Val des Monts au cours de la dernière décennie, qui nous amène à cette importante consultation; et

L'Association appuie à la fois la nécessité d'un PDE et est d'accord avec la liste des activités ayant une incidence sur le bassin versant telle que présentée dans le document de consultation publique. En fournissant des commentaires à cette réunion de consultation, l'Association se concentrera sur deux des activités touchant le bassin versant, à savoir les secteurs résidentiel et villégiature qui, à leur tour, ont un impact direct sur la faune, la flore et les habitats fauniques.

Secteur résidentiel
L'Association reconnaît les défis inhérents à la croissance et au développement rapides de Val des Monts et soutient la municipalité dans ses efforts de développement et de planification visant à gérer ces problèmes dans un environnement complexe afin d'assurer la protection et la préservation de ses ressources en eau dès maintenant et dans le futur.

Malgré ces efforts, des préoccupations persistent concernant les impacts négatifs potentiels du développement au-delà du secteur riverain où l'accès au lac est assuré. Il y a des exemples d'aménagement qui démontrent des impacts négatifs et potentiellement désastreux sur la qualité de l'eau du lac, le littoral et la faune. Il y a d'autres exemples plus positifs où l'accès au lac pour les embarcations non motorisées et les possibilités de profiter du lac sont fournis avec un impact minimal sur la qualité de l'eau, le littoral ou la faune.

L'Association maintient que ce dernier modèle (tel qu'il existe dans le développement de Deauville) devrait être adopté comme modèle d'utilisation du lac et d'accès par la municipalité.

Avec l'adoption d'un tel modèle respectant notre engagement commun pour un bassin versant sain, le prochain élément essentiel est un financement municipal adéquat pour le suivi et l'application de ces accords, règles et règlements ainsi qu'une action rapide et ferme à la réception de l'écrit (courriel ou lettre) plaintes des citoyens.

Secteur de la villègiature
L'Association valorise et respecte l'expérience consultative positive et les résultats liés au parc Pélissier. Cette initiative a permis de réduire les visites de bateaux dangereuses et excessives, tout en offrant un accès raisonnable aux résidents qui ne font pas partie du lac. Néanmoins, l'existence de rampes de mise à l'eau privées demeure une préoccupation non réglementée et croissante, en particulier lorsque des considérations monétaires en échange de l'accès sont présentes.

Reconnaissant l'engagement déclaré de la Municipalité envers un bassin versant sain, la Municipalité devrait revoir les options pour limiter l'utilisation commerciale des rampes privées, communiquer avec les résidents des lacs sur les risques et les enjeux juridiques d'une telle utilisation et assurer un financement municipal adéquat pour l'application de la rampe de mise à l'eau du parc Pélissier et des rampes d'accès privées.

En terminant, l'Association tient à remercier la municipalité de l'occasion de participer à cette réunion. Une soumission écrite sera déposée au plus tard le 28 juin.

L'association du lac McGregor Lake Association
7 juin 2018